Fondation O2

Fondation O2

Promotion de la santé | Prévention | Développement durable

Ambassadrice-Agente spéciale

Katherine Choong transmet sous forme de commentaires et photos ses impressions sur les pays qu'elle traverse. Deux thématiques par mois sont traitées: une sur l'eau et l'autre sur un thème lié au développement durable, à la prévention ou la promotion de la santé.

   

5ème étape: Etats-Unis, côte est



    

La loi du Bible Belt

Une fois atterris à Lexington pour notre dernière étape aux Etats-Unis, notre petite voiture de location dévore les miles pour nous emmener jusqu’à Red River Gorge où se nichent au cœur d’une vaste forêt riche d’une végétation chatoyante, des falaises multicolores tantôt grises, ocres ou rougeoyantes.


Accueillant des centaines de grimpeurs venus des quatre coins du monde pour découvrir cette région enchanteresse, la journée se termine généralement chez Miguel’s Pizza, autours d’un verre de Ale-8 (la limonade locale) pour certains ou d’une bière pour d’autres.


Cependant, bien que le Kentucky soit réputé pour son Bourbon et ses distilleries, cet Etat est ancré dans une zone géographique et sociologique appelée "la ceinture biblique", comptant de nombreux croyants défendant un protestantisme rigoriste, où les églises et les slogans louant le Seigneur sont omniprésents. Dans cet univers de bigots, de nombreux « dry counties » (comté sec) du Kentucky sont revenus au temps de la prohibition, le gouvernement local interdisant la vente de boisson alcoolisée que ce soit dans les bars ou les magasins.



Si cette solution radicale diminue significativement la consommation d’alcool, les locaux m’expliquent que l’effet dissuasif de ces restrictions reste concrètement mitigé car il suffit de rouler quelques miles jusqu’au comté « wet » voisin afin de s’approvisionner ou d’envelopper soigneusement sa bouteille d’un morceau de papier ou d’aluminium pour siroter en public sans être déranger. Allant encore plus loin, une étude[1] menée au Kentucky sur les accidents de voiture, met en lumière un des revers de cette prohibition qui pousse les individus à se déplacer pour consommer, augmentant ainsi le risque de conduite en état d’ébriété pour les habitants d’un comté sec.

Enfin si on remonte le temps jusqu’en 1920, au moment où la prohibition entrait en force dans tout le pays, elle n’a de loin pas eu le résultat escompté de diminuer la corruption et le vice, menant au contraire à une explosion du taux de criminalité et d’ivresse, conséquence du commerce illégal d’alcool souvent encore plus fort que les variétés produites légalement, de l’implication de gangsters tel qu’Al Capone et des retombées sur le chômage touchant 6'000 à 8'000 personnes employées dans les distilleries.

A ce jour, il y a encore plus de 200 comtés secs à travers les Etats-Unis, les églises se battant bec et ongles pour conserver cela. Cependant, les mentalités changent et un nombre grandissant de résidants des comtés secs sont d’avis que cette interdiction restreigne trop leur liberté personnelle et diminue leur compétitivité par rapport aux comtés « wet » sur le plan économique. Des pétitions et référendums sont régulièrement organisés, changeant la donne pour de plus en plus de comtés.

Sources:

http://www.bbc.com/news/magazine-17291978

http://www.kentucky.com/2011/10/18/1924968/alcohol-sales-were-banned-in-kentucky.html#storylink=cpy


[1] Schulte, G., et al.. Consideration of driver home county prohibition and alcohol-related vehicle crashes. Accident Analysis & Prevention, 2003, 35(5), 641-648

    

Quand l’eau façonne la roche

Loin des immenses canyons et de l’environnement austère et impitoyable du désert que nous avons pu découvrir sur la Côte Ouest des Etats-Unis, le Kentucky a quelque chose de familier. Composé de belles forêts bordées de vertes prairies où broutent paisiblement les vaches et galopent fièrement les chevaux, le bout du monde prend des airs de paysages helvétiques. Jusqu’à ce que les locaux nous baragouinent dans un accent infernal quelques mots de bienvenue! La rivière s’écoulant à travers les gorges attire les amoureux de la pêche et du canoë, mais l’eau possède également un rôle primordial dans la géologie des falaises de Red River Gorge et de ses nombreuses arches naturelles, attisant chaque année la curiosité d’une foule internationale de grimpeurs de tous horizons.



Façonnées par des milliers d’années de vent et d’érosion, les parois de grès et les arches de la région fascinent par leurs couleurs hallucinantes et leurs formes si uniques que la nature a inventées pour nous permettre d’user la gomme de nos chaussons et le bout de nos doigts rosés.


photo Michael Lim


photo Michael Lim

Tout a commencé il y a plus de 300 millions d’année à la période du Carbonifère, lorsque des sédiments provenant de la chaîne de montagnes des Appalaches sont transportés par la rivière jusqu’au Kentucky. Des couches de sables et de gravier s’accumulent alors couche après couche, consolidées et cimentées avant d’être sculptées au fil des intempéries et de l’érosion pour former fissures, trous, dièdres, arrêtes et paroi très déversante offrant une large palette de styles et de préhensions différents propices à l’escalade.


photo Michael Lim


photo Michael Lim

Finalement, la composition minérale riche en fer ajoute à ce tableau une teinte orangée provenant, striée de noir et de gris, par les coulées d’eau s’écoulant le long du rocher et la magie de Red River Gorge est opérée!



Sources:

Red River Gorge Geology, Bill Strachan, Reviewed by Bruce L. Kells, Professional Geologist